Carreleur : devenir un professionnel qualifié et mieux comprendre le salaire

le conseiller ciej

Avec le secteur du bâtiment en plein essor, le métier de carreleur s’impose aujourd’hui comme une solutions de plus en plus prisée. Alors que souvent mal perçue par les autres professions travaillant autour d’elle, cette activité artisanale connaît peu à peu un regain d’intérêt et d’estime. Mais faut-il réellement un diplôme pour devenir carreleur ? Quel est le salaire à espérer dans ce métier ? Dans cet article, découvrez tout ce qu’il y a savoir sur la formation et l’avenir professionnel des carreleurs.

Qu’est-ce qu’un carreleur?

Un carreleur est un artisan spécialisé dans la pose et la finition de surfaces carrelées. Il peut être également appelé carreleur mosaïste, car il travaille aussi avec des mosaïques pour les murs, les sols et autres. Un professionnel qualifié doit maîtriser à la fois le maniement et l’installation des matériaux tels que les carreaux et la mosaïque, mais aussi connaître les techniques de finition et d’aménagement finition comme l’installation de jointures, de cadres et de bordures. Un bon carreleur doit non seulement comprendre parfaitement le processus de la pose et de la finition, mais doit aussi posséder les compétences nécessaires pour gérer son compte (facturations, devis), nouer correctement des relations avec ses clients et bien gérer le chantier qu’il dirige.

carreleur metier

Quelle est la formation nécessaire pour devenir un professionnel qualifié ?

Il est possible de devenir carreleur ou carreleur mosaïste sans avoir à suivre une formation formelle, mais pour réussir dans ce domaine, il est important d’avoir au minimum un diplôme de niveau CAP. Des cursus scolaires plus longs proposent des formations spécialisées pour ceux qui souhaitent obtenir une qualification professionnelle complète et plus pointue. D’autres entreprises offrent des programmes plus informels qui peuvent inclure des stages sur des chantiers et l’apprentissage des principes fondamentaux, le processus de pose et les techniques de finition. La plupart des apprentis carreleurs travaillent en collaboration avec un chef d’équipe expérimenté qui les aide à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour réussir. Ceux qui choisissent de poursuivre une formation plus formelle devront trouver un organisme de formation qui peut les aider à obtenir la qualification professionnelle nécessaire. La durée de ces programmes peut varier d’une année à quatre ans en fonction du type et du niveau souhaité ; ils peuvent couvrir les bases des mathématiques, de l’aménagement intérieur et d’autres matières spécialisées en carrelage et en revêtements.

LIRE  Quel métier est fait pour moi ? Trouvez le métier qui vous correspond

Combien gagne en moyenne un carreleur par mois?

Le salaire mensuel brut d’un carreleur mosaïste qualifié peut varier en fonction de son niveau de qualification, de son expérience et de l’entreprise pour laquelle il travaille. Les données disponibles indiquent que le salaire moyen brut s’élève à environ 1700 € par mois, ce qui peut monter jusqu’à 2200 € pour les plus expérimentés. Dans le secteur du BTP, il est courant que les salaires varient selon la saison, ce qui signifie qu’en été, par exemple, les carreleurs peuvent gagner jusqu’à 10% de plus sur leurs salaires mensuels.

Quelles sont les perspectives d’avenir pour ceux qui souhaitent se lancer dans cette activité ?

Les travaux publics offriront toujours une place aux artisans expérimentés et la demande pour les carreleurs et carreleur mosaïstes qualifiés ne cesse de croître. Le secteur se modernise et devient de plus en plus exigeant ; comme pour tout autre métier dans le domaine du bâtiment et des travaux publics, il est nécessaire d’être constamment à jour sur les nouveaux matériaux, technologies et techniques pour être vraiment compétent et capter le maximum de clients. Cela veut dire également qu’il faut être prêt à investir du temps et des efforts pour se former et toujours améliorer ses compétences.

Pourquoi le monde des travaux publics offrira toujours une place aux artisans compétents

Les carreleurs seront toujours une partie importante du monde des travaux publics, car ils sont les seuls à pouvoir réaliser leur travail avec la plus grande précision. Être carreleur est un métier qui requiert de la patience, de solides connaissances techniques et de l’expérience sur le terrain. Il est donc très important que ceux qui souhaitent se lancer dans cette activité prennent le temps nécessaire pour se former correctement afin de pouvoir être à la hauteur des exigences du métier et profiter au maximum des avantages qu’il peut leur offrir.

LIRE  Le métier de comptable : Salaire, Formation, Débouchés

FAQ sur le métier de carreleur

Quelle formation pour devenir carreleur ?

Il existe plusieurs façons de se former pour devenir carreleur. La première étape consiste à s’inscrire à un programme de formation de carreleur professionnel, qui peut être proposé par une école professionnelle ou un établissement de formation. Cette formation, qui dure généralement entre six mois et deux ans, vous permet d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler dans ce domaine. Une autre option consiste à s’inscrire à une formation en alternance, qui alterne des périodes d’enseignement en classe et des périodes de formation en milieu de travail.

Comment devenir carreleur sans diplôme ?

En entamant un apprentissage, il est également possible de devenir carreleur sans diplôme. Avec ce choix, l’entreprise qui vous embauche vous rémunère pendant que vous apprenez sur le tas.

Comment se reconvertir en carreleur ?

Pour ceux qui souhaitent se reconvertir en carreleur, vous pouvez suivre une formation de reconversion professionnelle. Ces formations sont généralement plus courtes que les formations initiales et sont destinées à acquérir les compétences spécifiques à un métier. On peut aussi bénéficier d’une formation en alternance ou en apprentissage pour se reconvertir en carreleur.

Quelles sont les qualités nécessaires au carreleur ?

Il convient de noter que pour devenir carreleur, il vaut mieux avoir certaines qualités, comme être minutieux, précis et avoir de bonnes capacités de lecture de plans. Il faut aussi avoir un bon sens de l’esthétique et de la créativité pour réaliser des travaux de qualité.