Comment devenir kiné : formations et débouchés professionnels

le conseiller ciej

Face à la demande croissante de soins de santé, de nombreuses personnes se tournent vers le métier de kinésithérapeute. Mais quelles sont les étapes pour devenir kiné en France? Quels sont les domaines et les formations dans lesquels on peut entrer ? Quelles sont les possibilités en matière de reconversion? Découvrons ensemble ce qu’il faut savoir pour débuter cette carrière prometteuse, avec formations, études et débouchés professionnels.

Qu’est-ce qu’un kinésithérapeute ?

Le kinésithérapeute est un professionnel de santé qualifié qui travaille en étroite collaboration avec le médecin. Il aide les enfants et adultes souffrante d’affections respiratoires, circulatoires ou rhumatismales à retrouver une fonction motrice normale. Le rôle du kinésithérapeute peut consister à lutter contre les handicaps, à soulager la douleur et à rétablir la mobilité des patients dont l’état de santé nécessite des soins physiques et une prise en charge sur le long terme.

Les domaines dans lesquels un kinésithérapeute (ou masseur-kinésithérapeute) peut-être amené à exercer son métier sont variés : soins d’accidents, traitement en réhabilitation ou soins palliatifs par exemple. Le masseur-kinésithérapeute élabore des séances de massage et de gymnastique médicale afin de développer, maintenir et restaurer la capacité physique. On compte près de 85 000 kinésithérapeutes exerçant en France.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir kinésithérapeute ?

Pour obtenir le diplôme d’État (DE) de masseur-kinésithérapeute, il est nécessaire de suivre une année préparatoire aux études de santé (Pace), puis six année d’étude pour les étudiants titulaires du bac. La sixième année est accessible sur dossier aux professionnels désirant se reconvertir ou aux diplômés d’une licence (L3).

LIRE  Epitech, école d'ingénieur tournée vers l'innovation numérique

Les études en kinésithérapie sont composée d’enseignements théoriques, cliniques, réglementaires et aussi des stages pratiques obligatoire. Les étudiants bénéficient par ailleurs des programmes proposés par l’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK), que ce soit pour obtenir un diplôme supplétif comme celui de manager de la prise en charge des patients atteints d’un handicap ou une double compétence professionnelle avec une spacialisation osthrophise.

Quelles sont les possibilités de débouchée après avoir obtenu son DE?

Une fois le diplôme en poche, le masseur-kinésithérapeute peut exercer à son compte ou crée sa propre structure. La profession offrre aussi des possibilités variées pour travailler au sein d’un secteur libérale, hospitalier public ou privée ou encore dans le médico-social. D’autres carrières qui débutent par une formation de masseur-kinésithérapeute sont accessibles, à l’instar des coachs sportifs, des rééducateurs aquatiques, des entraîneurs et des kinésithérapeutes du travail.

Quels sont les avantages et inconvénients du métier ?

Le métier de kinésithérapeute est riche en responsabilités et en interactions humaines. Il permet d’exercer au plus près des patients et de participer activement à leur prise en charge. Les kinésithérapeutes doivent toutefois être prêts à s’adapter aux informations fournies par le médecins traitants et mettre en place des programmes thérapeutiques intraitables pour chaque patient afin d’atteindre leurs objectifs.

Le salaire annuel est attractif (variant entre 20 000 € et 45 000 €/an). Les horaires sont souvent flexibles et il y a de bonnes possibilités d’avancement professionnel.

Quelles possibilités de reconversion pour un kinésithérapeute?

Les kinésithérapeutes qui souhaitent acquérir une nouvelle compétence peuvent envisager de se former aux techniques et métiers complémentaires. Cela peut aller de la psychomothérapie à l’ostéopathie en passant par la réadaptation cardiaque ou encore l’ergothérapie.

LIRE  BTS Métiers de l'Eau : Admission, Programme, Débouchés

Pour ce faire, il est conseillée de contacter un établissement scolaire spécialisée comme un conservatoire ou un institut de formation spécifique offrant des programmes complets destinés aux professionnels amenés à se reconvertir ou à compléter leur formation initiale.

Conclusion

Le métier du kinésithérapeute est riche en responsabilités et est très plaisant. Il permet une interaction directe avec les patients et offre de possibilités d’avancement intéressantes. Il existe cependant des contraintes, qui peuvent décourager certains candidats, notamment le fait que vous devrez passer par la case Pace pour passer votre diplôme d’État et que vous devrez constamment vous adapter au programme thérapeutique défini par les médecins traitants.

Enfin, si vous souhaitez vous réorienter vers une autre branche de la kinésithérapie ou dans tout autre domaine toujours liée a la santé, il est conseillée de contacter un établissement proposant des formations complètes et spécifiques aux professionnels pour compléter leur formation initiale ou effectuer une reconversion.