Comment Transitions Pro Île-de-France (ex Fongecif IDF) finance les projets de transition professionnelle des salariés

le conseiller ciej

Aujourd’hui, dans le contexte d’évolution rapide du monde du travail, il est de plus en plus fréquent pour les salariés de la région parisienne de devoir envisager une transition professionnelle. Cependant, cette reconversion peut être coûteuse et complexe. Pour leur faciliter le processus, Transitions Pro Île-de-France (anciennement Fongecif IDF) propose des financements et des aides pour aider les personnes en activité à réussir leur projet de reconversion professionnelle. Dans cet article, nous allons vous présenter comment Transitions Pro Île-de-France apporte son soutien aux salariés pour réaliser leur projet d’évolution professionnelle et changer de métier.

Transition Pro Idf :
Téléphone 01 44 10 58 58
Adresse 2 Ter boulevard St Martin 75010 Paris
http://www.transitionspro-idf.fr

Quel est le rôle de Transitions Pro Île-de-France dans le financement et le soutien des projets de transition professionnelle des salariés ?

Transitions Pro IDF (anciennement Fongecif IDF) est un organisme régional mis en place par l’État français pour soutenir chaque salarié dans le financement et la réalisation de leur projet de reconversion professionnelle. L’organisme a été créé pour accompagner les salariés qui souhaitent entreprendre une démarche volontaire de formation continue et durable, tout en restant à temps partiel dans leur entreprise actuelle.

Modulable, ce dispositif est particulièrement adapté pour tous types de reconversions professionnelles souhaitées par le salarié de Paris et sa région : reconversion professionnelle effective, certification d’une compétence, reprise d’études ou encore volontariat associatif.

Que promeut Transition Pro Île-de-France aux salariés souhaitant entreprendre une reconversion professionnelle ?

Transitions Pro Île-de-France accompagne tout d’abord les salariés qui souhaitent se reconvertir à construire leur projet de transition professionnelle. Un conseiller se rend disponible pour les aider à élaborer un dossier de demande de financement : description détaillée du projet, lettre de motivation expliquant les motivations du demandeur, identification des formations à suivre, plan de financement…
Cette étape est indispensable et nécessite une attention particulière. Une fois le dossier complet, une commission paritaire prend en charge l’analyse de la demande et détermine si elle constitue ou non un bon projet pour l’accès au dispositif Transitions Pro IDF.

LIRE  Comment apprendre la dactylographie gratuitement et améliorer votre vitesse de frappe ?

Ensuite, c’est le Conseil Régional qui intervient afin d’accorder le financement du projet. Les demandes peuvent être soumises pour des formations financées par le Compte Personnel de Formation (CPF), France Compétences ou le Plan de Training Personnel (PTP).

Toujours afin de faciliter la transition professionnelle d’un salarié, Transitions Pro IDF envisage notamment des aides à la formation, un accompagnement et un soutien financier adaptés à chaque projet d’évolution de métier. Des aides peuvent également être proposées pour : le dédommagement du temps dédié à la formation, les charges sociales liées à ce dernier, la prise en charge des frais de déplacement et de logement, l’interruption du contrat de travail avec l’employeur pendant un certain nombre de mois…
Outre ces aides, chaque salarié peut également bénéficier de bonus et de primes de reconversion qui encourage et valorise leur choix.

Quels types de formations peuvent être financées par Transitions Pro IDF?

Transitions Pro IDF peut financer des formations de divers niveaux et domaines d’activités. Il peut s’agir aussi bien de formations enregistrées à un catalogue CPF, que de sessions classiques organisées par les organismes agréés de formation. Les demandeurs peuvent également prétendre à des formations à distance, sur mesure ou non, pour accompagner leurs projets professionnels.

Quelles sont les durées possibles d’une formation à titre personnel ou salariée ?

Une transition professionnelle à titre personnel ou salariée est disponible pour une durée comprise entre 3 et 24 mois. Les dispositifs proposés par le Fongecif Île-de-France remboursent donc leurs formations sur 24 mois maximum.

Afin de bénéficier d’un financement, le salarié doit contacter son service social, lequel vérifie si le salarié peut bénéficier d’un congé de formation professionnelle ou d’un contrat de professionnalisation (CDD ou CUI-CAE). Si le salarié émet un souhait pour la formation, cela se fait sur la base d’un temps plein ou à temps partiel avec les heures convenues entre l’organisme et l’employeur.

Comment se calcule la rémunération pendant une formation ?

Si une formation est suivie à temps plein, un salarié peut bénéficier d’une rémunération à temps plein, qui est intégralement financée par l’organisme. Dans le cadre d’une formation à temps partiel, les heures travaillées sont payées par l’employeur et font l’objet d’un financement supplémentaire par l’organisme.

LIRE  Comment devenir kiné : formations et débouchés professionnels

La rémunération peut également être calculée sur la base des heures travaillées. Si le salarié bénéficie d’un congé de formation, le Fongecif Île-de-France couvre 80% de la rémunération mensuelle pendant la durée du congé (plafonnée à 36 mois). Ce pourcentage peut également s’appliquer à un projet PTP salarié à temps partiel, avec un taux maximal de prise en charge des heures supplémentaires à 80%.

Qui peut bénéficier du dispositif mis en place par Transitions Pro IDF pour la formation continue ?

Le dispositif mis en place par Transitions Pro IDF pour la formation continue des salariés est accessible à tous les salariés de paris et sa région assurant un emploi depuis au moins 24 mois consécutifs ou non chez un même employeur ou auprès de différents employeurs.

Tous les salariés des entreprises du secteur privé, à jour de leur affiliation à un organisme de protection sociale et ayant un projet de formation adapté à leurs besoins peuvent postuler pour bénéficier des aides proposées par l’organisme Transitions Pro Île-de-France.

Combien coûte un projet de transition professionnelle financée par Transition Pro IDF ?

Le prix et la durée d’un projet de transition professionnelle financée par Transition Pro IDF dépendent en grande partie du type de formation souhaitée et des aides demandées. Dans tous les cas, chaque projet est unique et devra donc être établi au cas par cas.
Toutes entreprises ou organismes qui souhaitent bénéficier des aides financières mis en place par Transitions Pro IDF devront présenter une demande auprès de l’organisme.

Conclusion : pourquoi choisir Transition Pro IDF pour votre projet de reconversion professionnelle ?

Transitions Pro IDF (anciennement Fongecif IDF) s’est imposé comme un organisme incontournable pour accompagner financièrement les personnes en activité souhaitant entreprendre un projet de transition professionnelle. Outre la simplicité des démarches et la flexibilité du dispositif, cet organisme propose des aides à la formation variées qui couvrent leurs besoins et leur apportent un soutien financier supplémentaire.

LIRE  Epitech, école d'ingénieur tournée vers l'innovation numérique

En choisissant Transitions Pro IDF, les salariés peuvent être assurés d’être accompagnés par une équipe professionnelle régulièrement formée aux enjeux actuels et réglementaires, afin d’améliorer et d’optimiser leur projet de reconversion professionnelle.

Comment faire une demande de projet de transition professionnelle ?

Pour demander la prise en charge du PTP, le salarié doit déposer une demande auprès de la commission régionale interprofessionnelle dont dépend son lieu de résidence ou d’emploi.

Cette commission, également connue sous le nom d’association Transitions Pro, détermine si le PTP envisagé correspond au type de formation qui peut être réalisé dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

Qui finance le projet de transition professionnelle ?

Le soutien financier des initiatives de transition professionnelle des salariés relève désormais des commissions paritaires interprofessionnelles régionales (CPIR), également appelées associations Transitions Pro (ATpro).

Quelles sont les formations financées par le projet de transition professionnelle ?

Les programmes de formation qui donnent droit au PTP doivent répondre aux demandes du marché et, plus précisément, permettre un changement de métier ou de profession. Ils doivent soit :
avoir un code ROME différent du métier qu’exerçait le salarié au moment de sa demande de financement, et être rattachées à un code NAF différent de la profession qu’il exerçait au moment de sa demande de financement.
La formation est-elle éligible ? Mais comment ?
Pour pouvoir bénéficier de la PTP, la formation doit également être inscrite
soit au répertoire correspondant, soit au RNCP (répertoire national des certifications professionnelles).
De plus, elle doit être certifiante, c’est-à-dire :
ne pas être un agrément, ne pas répondre à une exigence réglementaire de l’employeur, et permettre au bénéficiaire d’acquérir l’ensemble des compétences commercialisables attendues de la profession visée.