Comment devenir monteur vidéo en freelance ? Missions, formations, démarches

le conseiller ciej

Vous êtes mordu de la vidéo ? Vous rêvez de passer vos journées à monter des films et des reportages depuis chez vous ou chez des clients divers ? Faire de votre passion un métier, c’est possible ! Voici toutes nos explications.

Les missions d’un monteur vidéo auto-entrepreneur

Un monteur vidéo est un professionnel de l’audiovisuel. Ses spécialités ? C’est l’image et le son. Sa mission principale est de donner du rythme aux vidéos produites par ses clients. Celles-ci peuvent avoir différents formats tels que les reportages et documentaires, les films ou encore les spots publicitaires.

Le monteur vidéo travaille donc avec des chaînes de télévision, des agences événementielles, marketing, de publicité ou de communication ainsi que des agences de production cinématographique. Ce spécialiste de l’image et du son a pour tâche de récupérer vidéo, photos, bandes sonores et autres documents dans le but de concevoir un ensemble homogène répondant aux exigences de ses clients. Il se doit de leur fournir un rendu de qualité selon leurs objectifs, leurs besoins et leur budget.

Les formations requises pour travailler comme monteur vidéo

Bien que le métier ne soit pas réglementé, devenir monteur vidéo demande un certain nombre de compétences. Pour accéder à une formation de montage vidéo, les formations sont ouvertes aux personnes disposant d’un niveau bac ou d’un titre de niveau 4 validé. Elles ne durent que quelques mois et vous donnent accès aux compétences requises.

Vous pouvez également opter pour un niveau bac +2 avec un BTS métiers de l’audiovisuel, un diplôme de technicien métiers de l’image ou un certificat supérieur de formation professionnelle de montage vidéo. On peut trouver des monteurs vidéo avec un niveau d’étude plus avancé, jusqu’au bac +6, au sein des écoles supérieures de l’audiovisuel et du cinéma.

LIRE  Devenir Boulanger : Découvrez le Métier, les Études, les Diplômes et le Salaire !

La création d’une micro-entreprise pour exercer en tant que monteur vidéo freelance

Le régime d’auto-entreprise est le plus adapté pour démarrer une activité de monteur vidéo freelance. Ainsi, vous bénéficiez d’un statut simplifié en termes de comptabilité et de fiscalité. Toutefois, le seuil maximal de chiffre d’affaires pour une micro-entreprise est de 72 600 €. Au-delà, vous devrez changer de statut.

Pour ce faire, vous devez déclarer votre activité en ligne au niveau de ce qu’on appelle le Guichet unique. Vous remplirez un formulaire et suivrez les étapes indiquées. L’opération est totalement gratuite si vous réalisez vos démarches vous-même.

Les autres démarches à accomplir pour devenir monteur vidéo freelance

Votre diplôme en poche, la création de votre micro-entreprise en cours, vous devez maintenant assurer un travail de qualité pour vos futurs clients. Un bon matériel paraît alors essentiel :

  • un ordinateur avec de hautes performances ;
  • des logiciels de montage ;
  • 2 écrans HD de dimensions larges.

Aménagez ensuite une pièce qui sera dédiée à votre activité. Elle doit vous permettre de travailler dans le calme et d’avoir la meilleure concentration possible, la minutie étant très importante dans le montage vidéo. Installez-y un bureau assez grand et un siège confortable. Ajoutez quelques décorations pour embellir votre lieu de travail et amusez-vous au maximum !

Laisser un commentaire