Devenir baby-sitter : passez par un organisme de référence

le conseiller ciej

Vous souhaitez devenir baby-sitter, mais vous ne savez pas comment vous lancer ? Travailler en tant qu’intervenant dans une agence de baby-sitting est la solution qu’il vous faut. Quels sont les avantages de travailler avec un organisme réputé ? Comment choisir une bonne agence de baby-sitting ?

Les avantages pour un baby-sitter de travailler avec une agence

Travailler avec une agence en tant que baby-sitter vous permet de bénéficier d’un bon accompagnement et d’un encadrement spécifique. L’agence peut vous offrir des formations professionnelles et vous aider à obtenir des diplômes dans le domaine.

Vous aurez aussi l’opportunité de travailler avec de nombreuses familles. Vous pourrez travailler en fonction de vos disponibilités. Il vous suffira de choisir le nombre d’heures que vous souhaitez faire par semaine, les jours et les horaires qui vous conviennent le mieux.

Travailler avec une agence de baby-sitting vous permet également d’exercer en toute légalité. L’agence vous fournit un contrat de travail et une assurance. Elle s’assure également de la gestion des conflits éventuels entre les familles et vous protège en cas d’accident ou de litige. De plus, travailler avec une agence vous permet d’élargir votre réseau professionnel et d’améliorer vos compétences. Vous avez la possibilité d’échanger avec d’autres baby-sitters qui travaillent dans l’agence et de bénéficier de leurs conseils dans le domaine.

Pour vous lancer, cherchez des offres d’emploi pour devenir baby-sitter sur le site d’une agence de garde d’enfants. Ensuite, l’organisme vous contactera pour un entretien afin de mieux vous connaître et pour évaluer vos secteurs d’expertises. En fonction de votre domicile, de vos besoins, de votre disponibilité et de vos compétences, l’agence vous mettra en relation avec des familles qui vous correspondent le mieux.

LIRE  Les métiers créatifs autour de la beauté

Comment choisir le bon organisme ?

Pour choisir une agence de baby-sitting avec laquelle travailler, vous pouvez faire des recherches afin de vérifier sa réputation et sa notoriété. Vous pouvez consulter son site internet dans le but de vérifier les avis laissés par d’anciens intervenants pour évaluer sa manière de travailler. Vous pouvez également contacter l’organisme pour en savoir plus sur son fonctionnement, ses modalités de paiement, etc.

Choisissez une agence de baby-sitting qui vous offre une grande flexibilité. Il est essentiel que l’organisme vous permette de travailler en fonction de votre disponibilité. Préférez aussi une agence qui vous propose de bonnes garanties. Travaillez avec un organisme dans lequel vous serez en sécurité et qui vous fournira un contrat professionnel. Enfin, assurez-vous que l’agence partage les mêmes valeurs et les mêmes visions que vous. Vous devez vous sentir à l’aise avec votre équipe de travail.

baby-sitter assistante maternelle garde enfant sortie babysitting organisme référence emploi métier devenir intervenant

Comment devenir baby-sitter ?

Pour devenir baby-sitter, il existe quelques diplômes et qualités qu’il faut avoir.

Formation pour devenir baby-sitter

Pour devenir baby-sitter, vous devez avoir un BAFA (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur). Au cours de la formation, vous serez sensibilisé à la psychologie enfantine et aux notions de sécurités. Cette formation vous permettra de travailler avec des enfants dans un centre aéré ou un accueil collectif de mineurs.

Pour exercer en tant que baby-sitter, il est également recommandé d’avoir l’AEPE (Accompagnement éducatif petite enfance). Cette formation vous prépare à la garde et l’accueil des enfants qui ont moins de 6 ans. Vous pourrez ensuite poursuivre vers un BEP petite enfance.

LIRE  Métiers de la Gestion de Projet : Evolutions et perspectives

Il est possible de suivre des cours de prévention de secours civiques de niveau 1 (PSC1) afin d’avoir les notions essentielles pour assister les enfants en cas de danger. Vous pouvez également faire une formation pour devenir assistant de vie aux familles (ADVF). Cette formation contient trois modules répartis en général sur 329 heures d’enseignement.

Il s’agit notamment de l’assistance et du maintien au domicile, de l’hygiène et des tâches domestiques ainsi que de la prise en charge des enfants à domicile. Enfin, pour devenir baby-sitter, vous pouvez obtenir un diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) ou d’auxiliaire de puériculture (DEAP).

Qualités requises pour devenir une bonne nounou

Pour devenir baby-sitter, vous devez être sérieux. Pour exercer votre métier, prouvez votre engagement à votre agence et aux parents par votre professionnalisme. Vous devez être ponctuel et appliqué dans vos missions. De plus, il est essentiel que vous soyez patient avec les enfants lorsqu’ils ne sont pas sages. Vous devez être en mesure de contrôler vos émotions afin de régler les problèmes avec douceur.

En fonction des besoins des parents, vous pourrez être amené à accompagner les enfants au cours de leurs déplacements, jouer avec eux, les aider à se laver, etc. Vous devez donc être polyvalent. Un bon baby-sitter doit également avoir de l’aisance avec les enfants.

Au-delà du fait d’apprécier le contact avec les plus jeunes lorsqu’ils sont en bas âge, vous devez connaître et maîtriser certaines notions spécifiques. Vous devez maîtriser les gestes de premiers secours, la psychologie des enfants, etc. Ces notions apporteront une valeur ajoutée à vos candidatures.

LIRE  Le salaire d'une caissière : comprendre les variables en jeu

Laisser un commentaire